Santé
medecine douce

Les médecines douces, une alternative aux antidépresseurs

Dépression saisonnière, dépression type burn out, dépression légère, dépression forte. Tout est fluctuation de nos humeurs et de notre sensibilité face à des situations ou événements venant nous toucher plus que d’autres, en plus d’autres facteurs pouvant expliquer un terrain plus ou moins propice. Mais on est plus ou moins tous sensibilisés à un moment de la vie et personne n’est malheureusement à l’abri de connaître un moment difficile. Aux traitements médicamenteux, il existe de plus en plus de pratiques venant en complément et pouvant apporter un réel confort ou une nouvelle hygiène de vie pouvant aider à diminuer la prise de médicaments (sous réserve d’avis médical).

Comment lutter contre ? En quoi une pratique douce ou une méthode douce serait une alternative à la prise médicamenteuse ?

Ici nous parlerons de la sophrologie, méthode dite psycho corporelle venant travailler à l’harmonisation du corps et du mental dans le but d’un meilleur bien être au quotidien. Parfois nous sommes sujets à des réactions plus ou moins conscientes face à des situations professionnelles et/ ou personnelles qui viennent nous chahuter. Hyperstress ou au contraire tétanie, ruminations mentales, baisse d’entrain, ennui, perte de sens…sont autant d’aspects que nous pouvons améliorer grâce à une meilleure connaissance de soi. Reconnaître ses limites, ses besoins, sa nature, son rythme…est facteur de mieux être. Quand le système psycho corporel s’emballe, justement dans un sens comme dans un autre, c’est intéressant d’en voir un signe avant coureur qu’il y a un « trop plein » ou quelque chose à rééquilibrer. En plus de certains traitements médicamenteux qui peuvent réellement être utiles dans certaines pathologies, il semble bon de réapprendre à prendre du temps pour soi pour améliorer ses réflexes et habitudes de vie pour retrouver équilibre et plaisir dans son quotidien.

En quoi la sophrologie peut être la méthode douce pour diminuer la prise de médicaments ?

La sophrologie ne se substitue en aucun cas au traitement médical qui peut être préconisé dans certains cas. Elle viendra en support, en complément utile pour apprendre à gérer certains maux autrement, par soi même, de manière autonome et préventive si on s’y prend le plus tôt possible. En effet, elle peut être vraiment une alternative intéressante pour la gestion de son bien être et donc de sa santé. Grâce à de simples exercices de relaxation active entraînant la détente par le mouvement (contraction/décontraction du corps) mais aussi par une maîtrise de sa respiration, on s’apaise, on calme notre emballement qu’il soit physique et/ou mental, on revient à ses ressentis grâce à une pleine présence, simplement et une écoute attentive à soi. On prend soin de soi grâce à une conscience concrète de son corps et de ses signaux. Au fur et à mesure de sa pratique, apprise au fil des séances et des entraînements là pour instaurer
ses nouvelles habitudes bien-être, on prend l’habitude de prendre soin, de ne pas rester dans ses crispations ou manques d’air (apnées, hyperventilation…), on refait circuler l’ensemble pour que tout se calme petit à petit, grâce à un meilleur renouvellement de son air (très apaisant physiologiquement et physiquement parlant) mais aussi à la détente de son corps. Aussi, apprendre à prendre un temps pour se relaxer plus profondément juste en évoquant une ressource qui nous est positive amène à revenir dans une boucle positive et vertueuse. Celle de la capitalisation de ses acquis par exemple. On a tous de petits ou grands succès comme de petits ou de grands bonheurs dans la vie qu’il est bon de réactiver dans ces moments là.

La sophrologie, une philosophie de vie

La routine sophro, tant thérapeutique qu’une philosophie de vie pour celui ou celle à qui cela convient, devient sienne et instaure de réels réflexes santé et bien-être au quotidien. Ne demandant que quelques minutes par jour au début, elle fait la différence en termes de récupération physique (20 minutes de sophrologie équivaut environ à 2 heures de sommeil) mais aussi psychique, au niveau de la qualité de son sommeil, de sa respiration : 2 fonctions vitales dont on a tendance à oublier lesvertus en termes d’énergie vitale et bien-être au quotidien. Travaillant sur ces améliorations-ci, cette pratique douce qu’est la sophrologie est une alternative aux antidépresseurs dans la mesure où il est notifié qu’une pratique régulière amène à une réduction de la prise de médicaments voire à son sevrage progressif à mesure du suivi médical en parallèle.

Par Aurélie Baquet, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine

Commander sur Amazon : Guide de la Sophrologie

le guide de la sophrologie

Un ouvrage pratique pour vous apprendre les bases de la sophrologie et des exercices pratiques, appliqués à tous les domaines d’intervention (gestion du stress, poids, mal de dos, préparation aux examens, sophro ludique…)

Share this Story

Laisser un commentaire

À lire aussi...

MYBUBELLY : choisir le sexe de son enfant naturellement !

Et s’il était possible d’influencer la probabilité d’avoir ...

Newsletter

Madame Bien-être sur Google+

Abonnez-vous à la Newsletter Madame Bien-Être

Recevez toute l'actualité Madame Bien-Être.
Veuillez compléter les informations ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d'information.
Prénom
Nom
Votre adresse courriel
Garantie sans Spam. Adresse non communiquée à des tiers.