Cinéma
Calvary

Calvary : un film dérangeant qui ne laisse pas indifférent

« CALVARY”, le nouveau film écrit et réalisé par John Michael McDonagh (auteur et réalisateur en 2011 de “L’Irlandais) dépeint une fresque noire de l’être humain en proie à ses souffrances. Ce thriller décrit avec justesse la complexité des sentiments, incarnés par un prêtre menacé…

Un suspens psychologique

La vie du père James est brusquement bouleversée par la confession d’un mystérieux membre de sa paroisse, qui menace de le tuer. Alors qu’il s’efforce de continuer à s’occuper de sa fille et d’aider ses paroissiens à résoudre leurs problèmes, le prêtre sent l’étau se refermer inexorablement sur lui, sans savoir s’il aura le courage d’affronter le calvaire très personnel qui l’attend… Le film rassemble à l’écran Brendan Gleeson (le prêtre), Chris O’Dowd, Kelly Reilly, Aidan Gillen, Dylan Moran, Isaach de Bankolé, M.Emmet Walsh et Marie-Josée Croze, une galerie de personnages torturés, cyniques, suicidaires, aux moeurs douteuses. Leur confession touche le Père James en proie à ses propres démons et confronté à son impuissance à les sauver ; à moins qu’il ne s’agisse de se sauver lui-même…

Une belle réalisation

La noirceur du film est contre-balancée par la beauté des paysages irlandais et la musique grandiose. Calvary s’inscrit dans un cinéma cynique éloigné de mes sujets de prédilection, mais intéressant du point de vue de la psychologie humaine puisqu’il montre à quel point la souffrance et le sentiment d’impuissance de l’homme peuvent le rendre capable du meilleur (compassion) comme du pire (meurtre). Le réalisateur déclare : « Le compte à rebours de l’intrigue fait à la fois référence à LA LOI DU SILENCE d’Alfred Hitchcock et aux cinq étapes du deuil. » Établies par la psychiatre Elizabeth Kübler-Ross, les phases du deuil sont le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation, et chacune d’elles est présente dans l’histoire. Un film qui dérange et ne vous laissera pas indifférent. Attention : ne manquez pas les 5 premières minutes !

Pour aller plus loin

Calvary est le deuxième long métrage écrit et réalisé par John Michael McDonagh. On y retrouve l’essentiel du casting de son précédent film, L’IRLANDAIS, qui avait valu à Brendan Gleeson d’être cité au Golden Globe. L’histoire suit les principes du thriller, mais à l’inverse d’un polar traditionnel, John Michael McDonagh a choisi d’écrire un film dans lequel le crime n’a pas encore été commis. Une approche originale qui surprendra les amateurs de polars.

En salles le 26 NOVEMBRE

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Voir Egalement

Demolition : le deuil d’une vie…

« DEMOLITION », le nouveau film de Jean-Marc Vallée avec ...

Madame Bien-être sur Google+

Abonnez-vous à la Newsletter Madame Bien-Être

Recevez toute l'actualité Madame Bien-Être.
Veuillez compléter les informations ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d'information.
Prénom
Nom
Votre adresse courriel
Garantie sans Spam. Adresse non communiquée à des tiers.